Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/165/sdb/b/3/continuum2007/continuum//wp-content/uploads in /mnt/132/sdb/b/3/continuum2007/continuum/wp-content/plugins/podpress/podpress_class.php on line 131
Continuum » Commissariat
->Commissariat

Continuum par Dominique Cunin.

« L’espace est une matière à laquelle les artistes se voient nécessairement confrontés dans leurs productions et dans leurs pratiques. Qu’il s’agisse de l’espace qui accueille leurs œuvres lors d’une exposition ou de l’espace que les œuvres elles-mêmes mettent en forme, des prises de position diverses se développent dans les pratiques artistiques contemporaines. Cette exposition propose de porter un regard sur ces pratiques en réunissant dans un même environnement des œuvres qui font appel à l’espace de manières différentes, et par des médiums variés.
Il ne s’agit pas seulement de réunir des travaux dont l’espace est la thématique principale, mais de s’intéresser à l’espace qu’ils induisent. Qu’il soit architectural, symbolique, réflexif, narratif ou encore poétique, la nature de celui-ci est variable et se donne à voir diversement. Parce qu’une oeuvre est avant tout le résultat d’une appréhension particulière du monde, chaque artiste crée des dispositifs de toutes sortes qui offrent au spectateur autant de voie d’accès, de portes ouvertes sur les oeuvres. C’est dans cet espace entre-deux que l’œuvre se déploie pleinement  et qu’elle fait sens, car elle s’offre alors à l’interprétation du spectateur et sollicite sa critique.
Ce sont les modalités d’accès à l’espace de l’œuvre qui nous intéresse ici. Si l’art contemporain propose aujourd’hui de nombreux protocoles d’approche des œuvres, le questionnement qui s’impose à nous réside dans l’identification et la définition de cet espace intermédiaire, de cet “inframince” situé entre œuvre et spectateur. Zone tampon, cet intervalle assure une continuité entre l’espace-temps vécu par le spectateur et celui de l’œuvre dans laquelle il est invité à pénétrer.
De ce contexte se dégage l’hypothèse suivante : ce qui définit le mode d’accès à l’œuvre et à son contenu est la relation instaurée entre l’œuvre et le spectateur.
Cette relation peut prendre diverse formes et CONTINUUM tente de présenter quelques unes d’entre elles.»

Dominique Cunin, commissaire de l’exposition Continuum, effectue depuis plusieurs années un travail de recherche sur le traitement de l’espace en art contemporain, plus particulièrement dans les œuvres liées à l’interactivité, et rédige actuellement un essai sur ce sujet. Conjointement, il produit des œuvres artistiques interactives liées à ce thème.